Page 7 - arison french-paperback.indd

Basic HTML Version

Etre exposé est toujours quelque chose d’effrayant et
de difficile, particulièrement quand il s’agit de l’exposition
de l’âme. Il est toujours à craindre que les autres n’acceptent
pas ce que vous avez à proposer, qu’ils rient, qu’ils jugent,
et même pire.
Mon impulsion de m’exposer tellement, à tous, provient d’un
verset de la Mishna du Sanhédrin (D, E), dans lequel il est
dit: «. . . quiconque préserve une seule âme, se voit considéré
comme s’il avait préservé un monde dans sa totalité».
Je désire contribuer à l’humanité, je veux aider des
personnes à réaliser un changement, je veux rapprocher
les gens de Dieu, et si le fait d’être exposée parvient à
réaliser ces désirs, alors la peur et la difficulté qui y sont
inhérentes valent le risque.