Page 15 - arison french-paperback.indd

Basic HTML Version

Naissance
5
dévié notre univers de l’équilibre. Nous voulions tout
pour nous-mêmes. Nous n’avons pas considéré la vue
d’ensemble, nous n’avons pas pris en considération
ceux qui partagent l’univers avec nous, qu’il s’agisse
d’autres êtres humains, d’organismes vivants, de la
terre et de ses ressources, ou du monde tout entier.
Nous n’avons considéré que nous-mêmes. Nous avons
tout pris comme une évidence; nous pensions que
l’univers était destiné à nous servir, que tout avait
créé pour nous, et que tout serait là également de-
main. Cette arrogance a engendré le fait que nous
avons détruit notre univers sous tous ses aspects,
non pas seulement sur le plan environnemental, de
nos propres mains.
Je suis persuadée que nous devons comprendre que
si nous voulons un changement, nous devons réali-
ser un changement. Cela n’est pas de la compétence
du gouvernement, cela n’est pas de la compétence
d’un dirigeant ou d’un gourou, cela n’est pas de la
compétence des plus forts ou de ceux qui ont de
l’argent. C’est de notre compétence, celle de chacun
d’entre nous. Chacun a une partie dans l’avenir de
tous, à tous les niveaux: personnel, interpersonnel,
politique, économique et environnemental. Chacun
d’entre nous doit se focaliser sur sa part, qu’il soit
homme d’affaire ou agriculteur, qu’il travaille dans la